Mon Petit Organisateur de Vie ou comment devenir un(e) pro de l’organisation

Mon Petit Organisateur de Vie ou comment devenir un(e) pro de l’organisation

Jusqu’à récemment, je n’avais pas trouvé chaussure à mon pied dans l’offre des agendas présente sur le marché. Format trop grand, trop petit, trop lourd, pas très beau, joli mais pas pratique, bref tu l’auras compris : je suis hyper difficile et aucun n’a eu grâce à mes yeux. Il m’est arrivé d’en tester plusieurs par an en pensant que le prochain serait mieux et plus adapté à ce que je recherchais. J’ai passé du temps dans les librairies à les feuilleter, à me dire que si celui-ci avait quelques caractéristiques de celui-là et l’esthétique de l’autre là bas, ça pourrait peut-être le faire.

La reine de la liste que je suis avait besoin d’un agenda à la fois polyvalent et compact qui me permette d’organiser les semaines de toute la famille, de compiler en un seul cahier mes différentes listes, projections d’idées, de menus et j’en passe tout en retrouvant ces informations facilement. Pour autant, je voulais aussi qu’il soit pratique, facilement transportable mais esthétiquement attractif. La quête du graal en somme !

Alors quand j’ai découvert Mon Petit Organisateur de Vie l’année dernière, je me suis d’abord dit : « Un de plus ! Bon allez on essaye quand même ». Et puis quand je l’ai reçu… La magie a opérée !

Déjà, il est plutôt joli, clair, épuré et ses couleurs sont attractives. Il est ultra compact car il se décline en deux cahiers : premier et deuxième semestre. Du coup, il est transportable facilement et surtout ça allège le sac à main.

Mon Petit Organiseur de Vie, un outil bien pensé pour faciliter le quotidien

Quand à l’intérieur, il est polyvalent à souhait et s’adapte à beaucoup de mode de vie. J’adore les petites pages de notes en fin de chaque semaine que l’on retrouve facilement grâce à un système de sommaire et d’onglets le long de la tranche. La partie routine familiale avec l’organisation des menus et les listes de courses c’est juste ce dont j’avais besoin. Et la partie professionnelle est un vrai plus pour moi pour préparer mon calendrier de publications sur le blog et instagram.

Je n’ai donc plus aucune raison de ne pas être organisée. Et si jamais, parfois je perd pied, je peux toujours me rendre sur la page instagram de Ma petite organisation afin d’optimiser un peu plus ma routine et l’utilisation de mon agenda.

Je suis conquise, à tel point que je rempile pour 2021. Cette fois, j’ai commandé les petits maskings tapes en plus afin d’attribuer une couleur à chaque membre de la famille. Et comme elle s’est agrandie cette année avec un petit membre supplémentaire, mon agenda sera encore plus coloré. Ce qui n’a rien pour me déplaire.

Si toi aussi, tu souhaite commencer à prendre de bonnes résolutions pour 2021, tu peux commander ton agenda sur www.mapetiteorganisation.fr. Avec le code promo LITTLEMLLE10 tu obtiens 10 % de remise sur ta commande.

Alors, prêt(e) à t’organiser ?

Robe Stella d’Ikatee

Robe Stella d’Ikatee

Aujourd’hui, je vous présente mon coup de cœur couture de 2020.

Réalisée pendant le premier confinement (j’ai eu une frénésie de couture à ce moment là !), j’ai adoré la coudre. J’ai craqué pour sa coupe vaporeuse, élégante et légèrement sophistiquée. Les volants y sont pour beaucoup dans mon coup de cœur (je fais une petite fixette… ça et le doré!) J’aime beaucoup l’esprit des patrons Ikatee qui donne la possibilité de moduler la couture de son vêtement comme on le souhaite. Ce modèle est déclinable en blouse ou robe, manches courtes ou longues, volants ou non. Et avec un choix large de tissus adaptés, c’est un patron inépuisable de possibilités.

Elle est canon et (sans aucune objectivité) si bien portée par mon chaton dans ce plumetis bleu ciel à pois blanc trouvé chez Tissus Papi !

Elle est plutôt rapide et facile à coudre. La difficulté principale réside dans la pose du biais qui forme la goutte dans le haut du dos. Mais les explications sont claires et si on les suit minutieusement normalement il n’y a pas de mauvaises surprises. Une fois cette étape franchie c’est une autoroute !

J’ai choisi de faire un ourlet rouloté sur les volants. C’est la première fois que j’en réalisai un et, aidée de ma surjeteuse Brother, je recommencerai à coup sûr ! C’est simple, rapide, efficace. Tout ce que j’aime ! Et le rendu est juste top !

Cette robe, je l’ai réalisée pour que ma mini la porte lors de ma séance photo de grossesse qui était prévue en mai. Elle l’a aussi portée pour le shooting réalisé en juillet pour l’arrivée de sa petite sœur (le jour de son anniversaire d’ailleurs… mais ça c’est une autre [sacrée, folle] histoire). Je l’aime tellement que je pense réaliser une mini version en 12 mois avec le patron Madrid d’Ikatee pour ma petite deuxième. Elles l’a porteront l’année prochaine. Comme j’ai vu un peu grand en taille (je lui ai fait une version taille 5 ans – mais la 4 ans aurait été suffisante), je n’aurais qu’à redescendre l’ourlet que j’ai volontairement fait plus grand (pour ne pas à avoir couper la longueur) et le tour sera joué !

J’ai hâte de les voir toutes les deux dedans. Le bonheur d’avoir eu une seconde petite fille c’est que mes réalisations couture seront deux fois plus portées. Et ça j’adore ! Surtout quand je vois que je peux faire une (bientôt deux) heureuse(s) !

Mme HIPPOPOTE Anne, bibliothécaire timbrée

Mme HIPPOPOTE Anne, bibliothécaire timbrée

Aujourd’hui, je te présente Mme Hippopote Anne. Elle est bibliothécaire et elle adore son métier. Surtout pour rabrouer tous les bavards. C’est qu’elle est un peu à cheval sur les règles !
C’est une amoureuse des livres surtout ceux d’aventures. Elle déteste les romans à l’eau de rose. C’est trop « gnangnan » pour elle. Faut dire qu’on ne le croirait pas comme ça mais elle adore « Bead Purple » qu’elle écoute en faisant du crochet dans son rocking-chair.

Aujourd’hui, si le cœur t’en dit, j’offre son diagramme afin de la tisser.

Diagramme de Mme HIPPOPOTE Anne – Copyright Little Mlle

Voila la liste du matériel que j’ai utilisé pour le réaliser. Clique sur les liens pour être redirigé vers le matériel :

Je me suis fournie chez Perles & Co.

Diagramme à usage personnel uniquement.

Mme HIPPOPOTE Anne

N’hésite pas à m’identifier sur Instagram @little__mlle #motiflitlemlle afin que je puisse voir tes réalisations !

Le début de l’aventure timbrée avec Mr Linc’ HORN

Le début de l’aventure timbrée avec Mr Linc’ HORN

J’ai commencé cette aventure « épistolaire » avec l’arrivée de ce curieux personnage, Monsieur Flamant. Pour tout te dire, à sa création rien ne laissait envisager l’emménagement d’autres habitants plus loufoques les uns que les autres, ni les récits qui les accompagnent. Si tu me suit sur Instagram ou Facebook, tu connais déjà leurs identités, leurs caractères et leurs histoires.

J’aime imaginer leur vie, l’interaction avec chacun et le lien qu’ils tissent entre eux. C’est pourquoi au fur et à mesure du temps, la population s’est étoffée et l’histoire densifiée.

Je te laisse avec Mr Linc’HORN aujourd’hui, le seul pour qui je n’ai pas vraiment détaillé son histoire ni précisé son identité. C’est chose faite pour son nom, et pour une fois je te laisse imaginer sa vie, son parcours. Toutefois, je vais te dire comment je le ressens. Je le sens l’âme d’un aventurier, pionnier d’une belle aventure. Linc est généreux, jovial et profondément gentil. Il a ouvert la route aux autres qui viendront se (re)présenter tour à tour ici.

Monsieur Linc’HORN

Je t’attends en commentaire pour découvrir tes idées 😉

Bienvenue à Miyukiland

Bienvenue à Miyukiland

En 2016, j’ai débuté le tissage de perles en suivant quelques tutos sur Youtube et sur différents blogs. J’ai découvert la technique du Brickstitch grâce au blog de Virginie (Des étoiles à la Pistache). Très vite, j’ai eu envie de dessiner mes propres modèles et c’est avec l’aide d’Emilie (Coeur Citron) que j’ai crée mes premiers diagrammes.

Mes timbres sont nés et la collection a pu commencer.

A Miyukiland, chaque timbre à sa propre identité, sa personnalité et son histoire. Chaque timbre côtoie les autres et c’est ainsi que mes histoires prennent formes et que mes timbres prennent vie. J’aime les imaginer, les personnifier et rêver du caractère qu’ils auront. Tout ça en tissant. Il n’est d’ailleurs pas rare que la quête du prénom aboutisse à cet instant.

Je te présente ici la collection que j’ai débuté il y a 3 ans maintenant.

Il y en aura d’autres car la collection s’affine encore.

Bienvenue à Miyukiland.

Je te souhaite un agréable voyage dans mon univers créatif. A très vite !